LDT (Les Derniers Trappeurs) – Grand Nord

Les Derniers Trappeurs

« Ohlala Ohlala Ohlala »

Il y a quelques mois, je me connectai pour la première fois à contrepoint, pressé d’écrire mon premier article, et je pus constater qu’il n’y avait qu’une seule catégorie dans la partie « Rap » qui était « Boom Bap ».
Parfait me dis-je, loin de moi l’idée de chroniquer autre chose que du Boom Bap, je n’imaginais alors pas qu’un jour j’allais créer la catégorie « Trap » (à part pour le 1er Avril, ça aurait pu être une idée).
Mais c’était sans compter sur la sortie de cet OVNI venu tout droit d’un goulag glacial de Sibérie, et de ce nouveau concept de Trap Militant, c’est alors que dans ma tête se mit à résonner une voix qui commença à gueuler « OHLALA » !

« Avec du matériel rudimentaire installé dans un igloo insonorisé, ils se lancent; pourquoi ce style ne serait réservé qu’aux capitalistes décomplexés, il est temps de se réapproprier cet outil de travail musical et de le mettre au service des anarcho-bolcheviques de l’extrême nord de la Russie. »

Sticky Snake et Jon aka Les Derniers Trappeurs sont membres du groupe l’Alerte Rouge que j’avais déjà présenté dans ma chronique sur l’étreinte de la révolte de Jon.

Le jour où un pote m’a dit qu’ils allaient sortir une mixtape de trap, j’ai fait à peu près cette tête :

What
Ensuite j’ai écouté, et là j’étais comme ça :

Moustache
Depuis, j’ai changé, j’ai remplacé le Jack Daniels par de la Vodka, j’ai troqué ma 106 contre un chasse-neige et j’ai battu mon record d’écoute de PNL en atteignant les 38 secondes (ce qui coïncidait bizarrement avec la phase « Ah ouais, ta chatte, toi ferme ta gueule, toi ferme ta gueule » ¯\_(ツ)_/¯ ).

Concernant les prods (des faces B, faut quand même pas déconner), je dirais bien qu’elles sont dégueulasses, mais vu qu’on parle de trap ça serait un pléonasme, c’est d’ailleurs ce qu’ils nous expliquent sur la page bandcamp de la mixtape : « […] Sur des instrus Type Youtube aussi pétées que la banquise après le passage d’un brise-glace […] ».

« Toujours le pied sur l’accélérateur
Tuer des bourges sera fédérateur »

Le style a donc changé, le flow également, mais au niveau des textes impossible de se tromper, l’ambiance hardcore et les thèmes habituels de l’Alerte Rouge ressortent dans ces 8 tracks parfaitement amenés par leurs interludes respectives, comme par exemple celle qui précède « Je suis Vladi » avec un extrait de JT annonçant la mort du PDG de Total Christophe de Margerie, dont le jet fût percuté par une déneigeuse conduite par Vladimir Martynenko, à qui les derniers trappeurs rendent hommage dans ce morceau (même si on sait que Sticky Snake préfère s’occuper des patrons façon boucherie-charcuterie).

Pour conclure je n’adhère toujours pas à la trap, mais quand c’est sans autotune avec des textes comme ceux des derniers trappeurs c’est un grand OUI, ou plutôt un grand ДА !

Dri

Date de sortie : 21 Mars 2017
Label : Strictement Vaurien
Lien : https://ldtlesdernierstrappeurs.bandcamp.com (prix libre)

4 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Germain

    Ah tiens au fait, une précision sur le fonctionnement du site et ses catégories, en réponse à ton intro : elles sont ajoutées au fur et à mesure des chroniques, pour que rien ne soit figé ni promis dès le départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *